Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Paroisse protestante de Hoenheim

Notre Calendrier de l'Avent 2012 : jour 15

15 Décembre 2012, 08:00am

Publié par Paroisse protestante de Hoenheim

Conte

Un petit clin d'oeil aux enfants des ateliers bibliques "Graines de Bible" qui ont redécouvert le message de Noël à travers le conte suivant et en ont profité pour préparer la décoration du sapin de Noël de lnotre église protestante...

etoile-flocon.jpg

 

La nuit est tombée sur la montagne. La lune brille, dans un ciel de velours noir, entourée de ses amies les étoiles. Elles veillent toutes ensemble sur le sommeil des sapins, des chamois, des marmottes…et des hommes, petits et grands, endormis bien au chaud dans le chalet caché sous la neige.



Tout est calme… Plus un bruit ne résonne… 
Plus un bruit ? Mais alors quel est ce son léger, étouffé qui semble tomber du ciel ?

C’est un petit flocon de neige, accroché là-haut à son nuage, qui pleure.


 

Toute la journée, il a regardé ses amis voler, tournoyer dans le ciel, puis se laisser tomber doucement, portés par un souffle d’air, sur le sol.

Il les a entendus rire, crier leur joie.
Il les a vus courir après le vent, puis jouer avec les enfants de la montagne. Il les a regardés encore se laisser attraper, embrasser par les petites bouches vermillon, caresser par les menottes emmitouflées.

Qu’il aurait aimé les rejoindre !!!

Surtout en fin d’après-midi, lorsque les enfants ont rassemblé tous les flocons pour confectionner le magnifique bonhomme de neige, coiffé d’un bonnet bleu et nanti d’un si long nez orange, qui garde maintenant le jardin.

 

Mais lui est resté seul, sur son nuage.

A présent, il est triste. Il pleure…

 

Soudain, la nuit devient plus lumineuse.

C’est la lune qui s’approche, s’approche, et demande d’une voix douce…
« Mais qu’as-tu donc, petit flocon, pour être si triste ?


- Oh, Dame la Lune, je pleure parce que je suis seul. Mes amis sont tous partis, là-bas, dans la montagne.


- Pourquoi ne les as-tu pas accompagnés ?


- Je n’ai pas osé !


- As-tu peur de quitter ton nuage?


- Non, non.


- As-tu peur alors de ne pas savoir voler ?


- Non, non, ce n’est pas ça !


- Mais alors, je ne comprends pas. Explique-moi ! »

 

Dame la Lune le regarde si gentiment, avec tant de douceur que le petit flocon de neige se décide à tout lui expliquer :voilà, il est un peu plus gros, un peu plus épais que tous ses camarades. Tout rond, il ne ressemble à aucun flocon de neige. Tous ses camarades étaient fins, ciselés comme de la dentelle. Et beaucoup s’étaient moqués de sa forme bizarre, jamais vue au pays des neiges. Il avait donc pris l’habitude de bien demeurer caché tout au fond du nuage duveteux.


Mais les flocons ont grandi et aujourd’hui était venu le jour du grand envol. Tous avaient quitté avec joie le nuage, heureux de connaître l’ivresse des airs. Tous, sauf lui, qui n’avait pas voulu montrer à nouveau sa forme inhabituelle, lui qui n’avait pas voulu subir encore les moqueries de ses camarades.

Alors, il était resté là, solidement accroché au rebord de son nuage. 


 

« Mais, lui dit la Lune, tous les flocons de neige sont différents. Comme mes amies les étoiles : quand on les regarde de loin, on trouve qu’elles se ressemblent. Mais dès qu’on s’approche, on remarque à quel point chacune est différente, unique.

Il en est de même pour tous tes camarades.
 Et toi aussi petit flocon, tu es unique. C’est ta différence qui fait de toi quelqu’un de précieux.
 Alors, ne crains pas de te montrer ! Sois fier de ce que tu es : un flocon extraordinaire ! »

A ces mots, le petit flocon a séché ses larmes. Il s’est redressé. Il a regardé son nuage, puis la montagne enneigée… Il a respiré profondément… Et après un dernier sourire à la Lune, il s’est élancé… a tourbillonné dans les airs, goûté la joie de se sentir libre et léger…avant de venir se poser…là, juste sur le bout du nez du bonhomme de neige.


Sous le regard attendri de la lune, dans le froid de la nuit étoilée, petit flocon brille, brille de mille feux, tel un diamant car il sait désormais qu’il est précieux parce qu’ …UNIQUE.

 

Voir les commentaires

Petit Rappel !

14 Décembre 2012, 21:42pm

Publié par Paroisse protestante de Hoenheim

 

 

a06

 

N'oubliez pas !

La célébration de Noël avec Roland Engel et ses amis musiciens,

c'est ce dimanche à 10h !...


a06

 

 

 


Voir les commentaires

Marché de Noël à Hoenheim, suite

14 Décembre 2012, 20:55pm

Publié par Paroisse protestante de Hoenheim

Voici les photos annoncées...

 

Marche-de-Noel-3.jpg

 

Un stand pour les enfants de tous âges, grands et petits ! ...

... et la très belle "Fresque de la Réconciliation" peinte dans les années 60 par Pavel CANDA d'après Esaïe 11.

 

Marche-de-Noel-Hoenheim-1.jpg

 

 

Marché de Noël Hoenheim 4

L'équipe d'accueil au (presque) grand complet !

 

Nous serons fidèles au poste mercredi prochain, 19 décembre 2012 et, maintenant, vous savez où nous trouver !...

 

 

Voir les commentaires

Notre Calendrier de l'Avent 2012 : jour 14

14 Décembre 2012, 08:00am

Publié par Paroisse protestante de Hoenheim

Conte

 

La graine minuscule

 

C’était au Viêt Nam. Un jour d’été, quelques collégiens dont j’étais, se proposèrent de faire une excursion en montagne. Nous choisîmes un rocher de mille mètres, mais très escarpé. Après pas mal de peine, surtout à cause de la chaleur tropicale, nous arrivâmes enfin au sommet où nous découvrîmes un petit plateau rocailleux recouvert d’herbes roussies par le soleil. Au milieu du plateau gisait une grosse pierre dont je vais vous raconter l’histoire nous servait cette fois-là de quartier général.

L’été suivant, l’envie me prit un jour d’aller me recueillir sur cette montagne. Ce que je fis. Arrivé au sommet, je retrouvai sans peine la pierre en question. Je voulais m’asseoir dessus, mais elle était déjà brûlante malgré l’heure matinale. Je remarquai alors une petite plante qui poussait dans une fente au milieu de la pierre. C’était une espèce tropicale appelée banian (figuier) dont les graines sont minuscules, mais dont les sujets adultes aux branches étayées de nombreuses racines aériennes sont autrement impressionnants que les chênes et les hêtres. Une graine de cette espèce était tombée, Dieu sait comment, dans la fente et, y ayant trouvé un peu de mousse, avait germé et poussé. J’aurais pu arracher cette petite plante du bout des doigts, mais à quoi bon ! En redescendant, je l’avais complètement oubliée…

Longtemps après, toujours en été, je voulus grimper encore une fois sur cette montagne. Quel ne fut pas mon étonnement lorsque, encore loin, je voyais se dresser, à la place même où devait se trouer la pierre, un arbre puissant aux troncs multiples. Mais la surprise fut totale quand, arrivé sur place, je constatai que la pierre était brisée en deux, et visiblement soulevée par les racines de l’arbre…

Ainsi donc, comme une dynamite, mais sans bruit ni éclat, une graine minuscule avait fait sauter une grosse pierre…

(…)

Sous le ciel étoilé…Contes et paraboles, Ch. Delhez, p. 146

 

 

 

Ainsi naît  Jésus le Christ, petit parmi les petits, dans un tout petit coin d’un monde qui ne l’attendait pas. Sa venue fait exploser les murs de pierre qui se dressent entre les hommes et toutes les pesanteurs qui empêchent la vie de jaillir un peu partout.

 

1660322736.jpg

 

 

 

Voir les commentaires

Marché de Noël dans la chapelle St Jean

13 Décembre 2012, 10:42am

Publié par Paroisse protestante de Hoenheim

DSC00669.jpg

 

Des crèches du monde entier et des livres pour tous les goûts ont attiré à la chapelle St Jean acheteurs avertis et curieux de passage ces deux derniers mercredi.

L'ambiance est bon-enfant et les discussions vont bon train dans cette chapelle que les Hoenheimois ont plaisir à redécouvrir.

 

Nous vous y attendons pour la dernière rencontre de l'année, mercredi prochain, 19 décembre 2012, de 10h à 12h.

 

(plus de photos au cours de la journée)

Voir les commentaires

Notre Calendrier de l'Avent 2012 : jour 13

13 Décembre 2012, 08:00am

Publié par Paroisse protestante de Hoenheim

Citation

 

J'ai fini par baptiser "refusants" ces hommes et ces femmes, dont l'obstination, un peu partout dans le monde, répond magnifiquement à cette remarque de     St Exupéry : "L'avenir, tu n'as pas à le prévoir mais à le permettre".


Permettre l'avenir : y a-t-il plus sobre et plus universelle définition de l'espérance ?

 

 

 

Jean-Claude GULLEBAUD, Une autre vie est possible, éditions L'Iconoclaste, p. 26

 

 

 


Voir les commentaires

Notre Calendrier de l'Avent 2012 : jour 12

12 Décembre 2012, 08:00am

Publié par Paroisse protestante de Hoenheim

Prière :

Mercredi, jour des enfants...

4 bougies, (suite)

mandala-bougies-2.jpg

 

 

La deuxième bougie sera la lumière de ma prière

tournée vers toi, chaque jour, comme un regard ;

car toi, Seigneur, tu parles à chacun dans le secret du coeur.

 

La troisième bougie sera la lumière de mon pardon

accordé à tous, chaque jour, comme une main tendue ;

car toi, Seigneur, tu laves toutes les offenses des hommes.

 

4 bougies, extrait, Charles Singer, Prières d'Evangile, p. 16-17

 


Voir les commentaires

Notre Calendrier de l'Avent 2012 : jour 11

11 Décembre 2012, 08:00am

Publié par Paroisse protestante de Hoenheim

Verset Biblique

coeur de pierre

 

"Je leur donnerai un même cœur


et je mettrai en vous un esprit nouveau ;


J'ôterai de leur chair le cœur de pierre


et je leur donnerai un cœur de chair"


- déclaration du Seigneur Dieu.

 

(Ezéchiel 11, 19)

 

coeur-lumineux

 

 

 


 

Voir les commentaires

Notre Calendrier de l'Avent 2012 : jour 10

10 Décembre 2012, 08:00am

Publié par Paroisse protestante de Hoenheim

Citation

 

images-1-copie-2.jpeg

 

« Celui qui n’a pas Noël dans le coeur


ne le trouvera jamais au pied d’un arbre.  »


Roy Lemon Smith (Historien américain 1887 – 1954)

 


Voir les commentaires

Notre Calendrier de l'Avent 2012 : jour 9

9 Décembre 2012, 08:00am

Publié par Paroisse protestante de Hoenheim

Prière

 

Allume la lumière


Candle____by_WolfcatStock.jpg

 

Nous ne sommes jamais seuls dans la nuit, Seigneur,

car de pouvoir te parler allume une lumière.

Nous te confions nos peines,

nous te disons notre mal

même si nous savons que tu n'es pas un distributeur pour nos manques

mais un père qui nous écoute.

 

Si tu donnais à chacun ce qu'il demande,

ce serait un chaos.

L'un voudrait le soleil, l'autre la pluie.

Et pourtant, Seigneur,

ta réponse est en harmonie ;

tu poses partout tes signes en réponse dans nos nuits,

et c'est avec les yeux du coeur qu'en confiance nous les déchiffrons.

 

Sylvie Reff-Stern, 365 Jours, Livre de Prière, p. 421

 

 

 

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 > >>