Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Paroisse protestante de Hoenheim

Culte à picorer - La Cité éternelle

21 Novembre 2020, 14:42pm

Publié par Paroisse protestante de Hoenheim

dimanche 22 novembre 2020

Une des 2 tours "Bosco Verticale" de l'architecte Stefano Boeri à Milan

Bonjour à chacun.e,

Merci d'être venu.e.s picorer chez nous !

Nous voici à la fin de l'année (liturgique) de l'Eglise. C'est donc le temps de "regarder plus loin", comme on le ferait un 31 décembre en se projetant dans la nouvelle année avec nos rêves, nos projets et nos espoirs. Sans pour autant savoir de quoi demain sera fait.

C'est à cette sorte de saut dans l'espérance que nous sommes invités aujourd'hui, juste avant de nous préparer à fêter la venue de  Jésus -"Dieu avec nous" dans le monde. 

Non, ce n'est pas un téléscopage malvenu de calendrier, bien au contraire  ! : si nous pouvons nous projeter dans l'inconnu avec espérance, c'est justement parce que notre espérance est fondée, profondément enracinée et nourrie, dans la naissance (l'incarnation) de Jésus. Son humanité à lui raccroche l'humanité tout entière à une espérance qui, autrement, pourrait nous sembler tout à fait inaccessible et donc vaine : "c'est la vie qui aura le dernier mot".

Il fait bien sombre autour de nous en ce moment, autant parce que nous sommes en novembre que parce que la situation actuelle est difficile à vivre pour beaucoup.

Mais au milieu de cette nuit, la voix de Dieu peut se frayer un chemin :

"Tenez-vous prêts, avec la ceinture serrée autour de la taille

et vos lampes allumées"

Luc 12, 35

Quelque chose se prépare.

C'est déjà en route !

Voici comment Jean nous parle de cette terre d'asile nouvelle qui germe lentement mais sûrement dans notre réalité :

Et en attendant, on fait quoi ?

Comme une partie des chapitres du livre de l'Apocalypse de Jean, l'Évangile de Matthieu, au chapitre 24, évoque les signes qui marquent la fin du monde pensé et organisé jusque là par les humains.

Viennent ensuite, au chapitre 25 et "en creux", les pistes pour réorienter le monde dans le bon sens, en attendant la Cité éternelle où la Vie sera rétablie cette fois par Dieu :

- veillez, tenez-vous prêts pour ne pas passer à côté de ce qui est vraiment important (Mt 25, 1-13, la lecture de l'Evangile de ce jour)

- faites fructifier, en les utilisant, les talents qui sont les vôtres (Mt 25, 14-30)

- prenez soin des plus faibles ou fragiles, dont Dieu lui-même n'a pas hésité à se faire le frère, en Jésus (Mt 25, 31-46).

Alors prions :

Toutes les intentions de prière qui nous restent dans le coeur et dans la tête, confions-les à Dieu avec les mots que Jésus-Christ nous a enseignés, en chantant

Notre Père ...

(voir vidéo ci-dessous)

Bénédiction

Vous bénirez ainsi (...), vous leur direz:

Que l'Éternel te bénisse, et qu'il te garde!
Que l'Éternel fasse resplendir sa face sur toi, et qu'il t'accorde sa grâce!
Que l'Éternel tourne son visage vers toi, et qu'il te donne la paix!
 
C'est ainsi qu'ils mettront mon nom sur eux, et je les bénirai.

Nombres 6,23-27

Dieu nous bénit et nous garde.

Soyons à notre tour porteurs de bénédiction.

photo : fotografierende - pexels

Petit clin d'oeil de conclusion
(Merci à Anne-Marie Heitz-Muller de m'y avoir fait penser !
Je reprends ici son texte de présentation )
 
Si l'année 2020 est marquée par une pandémie mondiale, elle l'est aussi par un autre phénomène contagieux qui, lui, nous redonne un peu le sourire.
 
Il s’agit d'une chanson, Jerusalema, écrite en zulu.
(Vous avez peut-être vu circuler des vidéos "Jerusalema challenge" sur internet, où enfants, pompiers, infirmier, aînés en EHPAD, ... reprennent joyeusement la chorégraphie de cette chanson pour dire qu'ils ne baissent pas les bras et s'accrochent à la vie, malgré tout.)
 
Ses paroles appellent à vivre le Royaume, dans cette nouvelle Jérusalem. Elle s’adresse à Dieu pour lui demander son soutien, en scandant: « Protège moi, marche avec moi

 

 

 

Et pour terminer, une annonce réjouissante  ! :

Même s'il nous sera impossible de nous rassembler au Temple Neuf comme chaque année les samedi de l'Avent, nous pourrons chanter allègrement Noël depuis chez nous avec Gilles Oltz et des musiciens de talent.

C'est à partir du samedi 28 novembre à 16h30 sur le site du Conseil Protestant de Strasbourg ou sur la page Facebook du Temple Neuf .

Nous publierons le lien sur ce blog dès que possible.

Belle et bonne semaine à vous !

Commenter cet article
D
J'ai adoré cette façon de finir l'année liturgique
Répondre
C
Merci Sandra ! Il y a une belle énergie qui circule à Hoenheim et à partir du blog en ce presque temps de Noël ! Bises