Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Paroisse protestante de Hoenheim

Les visages de Dieu

5 Juin 2020, 15:19pm

Publié par Paroisse protestante de Hoenheim

Culte à picorer pour le dimanche de la Trinité

Les visages de Dieu

Qui es-tu donc, Seigneur,

toi dont je sais à peine le nom

et dont le visage m’est inconnu ?

 

On m’a parlé de toi.

Je te connais par ouïe-dire,

par ouïe-dire seulement.

Mais, ce que j’ai entendu a éveillé en moi une faim,

et ce que j’ai appris m’a donné une étrange soif.

 

Ton message m’est parvenu ,

et j’ai vu que ton projet rejoint tout ce qui habite mon cœur et que je n’ai jamais osé croire.

J’ai envie de te connaître mieux.

(...)

 

Me voici, Seigneur,

ta route devient la mienne.

 

Paul Grostefan

icône de la Trinité, Andreï Roublev

icône de la Trinité, Andreï Roublev

 

Texte de prédication du jour : Nombres 6, 22-27

Le SEIGNEUR dit à Moïse :

Parle à Aaron et à ses fils et dis-leur : Voici en quels termes vous bénirez les fils d’Israël :

 

“Que le SEIGNEUR te bénisse et te garde !

Que le SEIGNEUR fasse rayonner sur toi son regard et t’accorde sa grâce !

Que le SEIGNEUR porte sur toi son regard et te donne la paix !”

 

Ils apposeront ainsi mon nom sur les fils d’Israël, et moi je les bénirai.

 

 

Message

"Ils apposeront ainsi mon nom sur les fils d’Israël, et moi je les bénirai."

Lorsque je bénis une assemblée ou une personne, je ne répète quasiment jamais "Le Seigneur..." au début de chaque phrase de la bénédiction. Un "il" vient souvent remplacer le nom de celui qui est pourtant le seul acteur de ce qui est en train de se dire ET de se faire dans le même mouvement.

Probablement parce que ma professeure de Français de première m'a enseigné que la répétition alourdissait le style d'écriture. Sauf...               Sauf si, justement, la répétition était utilisée comme figure de style pour mettre un accent sur un élément important du texte.

Je vais donc peut-être changer ma manière de faire parce qu'ici - on ne s'en rend plus compte puisque la traduction française est passée par là - ce n'est pas un titre "Seigneur" qui est répété, mais le nom de Dieu, YHWH, qui dit tout autant l'intime de Dieu que son mystère : "Je suis celui qui sera".

En prononçant la bénédiction d'Aaron telle qu'elle est écrite, je pose donc 3 fois le nom de Dieu sur des personnes, comme un parent donne son nom à un enfant qu'il adopte et auprès duquel il s'engage, comme une promesse d'accomplissement dans la durée : quand DIRE c'est déjà FAIRE, pour maintenant et pour plus tard...

Le nom de Dieu est répété 3 fois. On pourrait trouver bien des explications à ce chiffre. Il m'en est venu une au moment où je réfléchissais à ce qu'était la Trinité pour moi et comment je pourrais en parler. Il me semble aujourd'hui que les 3 visages de Dieu, les 3 mentions de son nom, pourraient se percevoir comme les 3 étapes d'un même projet qui est porté à son accomplissement, inlassablement et dans la très longue        durée :

  • Au commencement, un projet de vie pour l'humanité et le vivant dans son ensemble, qui se dessine peu à peu plus précisément, avec amour, dans la parole et le geste.
  • Puis vient le temps où ce projet doit prendre une dimension nouvelle pour ne pas se diluer dans le quotidien, la banalité ou l'oubli ; il faut que ce projet s'incarne dans une réalité de terrain où il s'affirme dans toute sa splendeur et dans toute son exigence.
  • Puis c'est le temps d'après, le temps où tout ce qui a été vécu et saisi - ne serait-ce que du bout des doigts ou de l'intelligence des choses -, doit essaimer, s'implanter toujours plus avant, plus profondément et, de lieu en lieu, prendre des formes nouvelles en se disant avec des mots nouveaux, sans jamais rien perdre de son sens. C'est le temps de l'Esprit.

Le texte de la bénédiction d'Aaron procède, il me semble, de ce même mouvement : Dieu y affirme son projet d'amour pour le monde, l'incarne ensuite dans la lumière d'une grâce qui nous est faite : le pardon nous est accordé. Puis il promet que ce projet de vie deviendra réalité de mille et une manières, dans ce face à face quotidien plein de tendresse qu'il nous propose avec lui.

La paix de Dieu est avec nous.

Envoi

 

Dis-leur
ce que le vent dit aux rochers,
ce que la mer dit aux montagnes.

 

Dis leur qu'une immense bonté
pénètre l'univers.

 

Dis leur que Dieu
n'est pas ce qu'ils croient :
qu'il est un vin que l'on boit,
un festin partagé
où chacun donne et reçoit.

 

Dis leur qu'Il est le joueur de flûte
dans la lumière de midi;

il s'approche et s'enfuit
bondissant vers les sources.

 

Dis leur que sa voix seule
pouvait t'apprendre ton nom.

Dis leur son visage d'innocence,
son clair obscur et son rire.

 

Dis leur qu'il est
ton espace et ta nuit,
ta blessure et ta joie.

 

Mais dis leur aussi
qu'il n’est pas ce que tu dis
et que tu ne sais rien de lui.

 

Noël Colombier

 

Le Seigneur te bénit et te garde.

Le Seigneur fera rayonner sur toi son visage et te fera grâce.

Le Seigneur lèvera son regard sur toi et te donnera sa paix.

 

Amen !

Bénédiction, Nombres 6, 22-27

Bénédiction, Nombres 6, 22-27

 

Information importante !

Nos cultes à l'église reprendront le dimanche 21 juin à 10h.

L'église a été aménagée de manière à préserver la sécurité sanitaire de chacun.e. Nous pourrons donc nous y retrouver l'esprit tranquille .

Du gel hydroalcoolique sera disponible à l'entrée, mais nous vous prions de bien vouloir venir avec votre propre masque, comme le gouvernement le recommande.

Je me réjouis de vous revoir !

Commenter cet article