Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Paroisse protestante de Hoenheim

Méditation pour le premier dimanche après Pâques

19 Avril 2020, 08:59am

Publié par Paroisse protestante de Hoenheim

Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ

qui, dans sa grande miséricorde,

nous a fait renaître pour une espérance vivante

grâce à la résurrection de Jésus Christ d’entre les morts.

1 PIERRE 1.3

Méditation pour le premier dimanche après Pâques

Bienvenue à toi, à vous, à chacun.e !

Nous nous retrouvons en ce premier dimanche après Pâques.

Enfin... "nous nous retrouvons" c'est beaucoup dire puisque chacun.e d'entre nous est chez elle/lui, derrière son ordinateur, et que nous ne saurons pas qui s'est connecté en même temps que nous, faute de voir son visage ou son nom s'afficher.

Mais le mot est lâché : CONNECTÉ. La réalité du confinement nous fait - bien malgré nous - expérimenter comment être Eglise, connectés les uns aux autres sans se voir, mais en ayant clairement conscience que nous sommes relié.e.s aux autres par quelque chose d'essentiel.

Et, si on y réfléchit bien, la foi en Dieu et l'espérance se tissent sur cette même logique : comme les disciples d'Emmaüs ont décidé de revenir témoigner à Jérusalem à l'instant même où Jésus a disparu de devant leurs yeux, nous nous savons reliés à Dieu sans le voir et portés par son amour sans toujours en percevoir clairement les effets dans nos vie.

C'est donc par le nom du Seigneur, celui qui était, qui est et qui vient, que nous sommes rassemblés en ce jour.

J’aime le Seigneur, il entend ma voix,

            il entend le cri de ma prière.

Il tend vers moi une oreille attentive.

            Toute ma vie, je me tournerai vers lui.

Les liens de la mort m’étranglaient ;

            j’éprouvais la tristesse et l’angoisse.

J’ai invoqué le nom du Seigneur :

            « Seigneur, je t’en prie, délivre-moi ! »

Le Seigneur est bienveillant et juste.

            Notre Dieu est compatissant.

Il a sauvé mon âme de la mort,

            il a tiré mes pieds du faux pas.

Je marcherai en présence du Seigneur,

            je marcherai sur la terre des vivants.

Extraits du Psaume 116

Prions.

Seigneur, ce temps complètement à part que nous vivons est un véritable défi pour nous.

Que nous nous sentions encerclés par la maladie et la mort ou que nous tentions de nous réapproprier la beauté et la profondeur de notre existence, nous nous retrouvons bien démunis face à toutes les questions que cela soulève en nous.

Que ta parole et ton amour se frayent un chemin en nous et nous aident à découvrir chaque jour les clefs qui nous manquent pour vivre dans la paix que tu donnes.   Amen.

 

Ouvrons donc la Bible et laissons la Parole nous rejoindre.

Nous lisons dans le livre du Prophète Esaïe au chapitre 40 les versets 26 et suivants

 

Levez bien haut vos yeux et voyez : qui a créé ces êtres ?

– Celui qui mobilise au complet leur armée

et qui les convoque tous par leur nom.

Si amples sont ses forces, si ferme son énergie,

que pas un n’est porté manquant !

Jacob, pourquoi dis-tu,

Israël, pourquoi affirmes-tu :

« Mon chemin est caché au SEIGNEUR,

mon droit échappe à mon Dieu. »

Ne sais-tu pas, n’as-tu pas entendu ?

Le SEIGNEUR est le Dieu de toujours,

il crée les extrémités de la terre.

Il ne faiblit pas, il ne se fatigue pas ;

nul moyen de sonder son intelligence.

Il donne de la force à celui qui est épuisé

et il augmente la vigueur de celui qui est à bout de ressources.

Les adolescents s'épuisent, ils se fatiguent,

les jeunes gens finissent par trébucher ;

mais ceux qui espèrent le SEIGNEUR renouvellent leur force.

 

 

temps de silence personnel

 

 

 

Ce renouveau de vie en nous, ce nouveau départ possible après chaque halte ou chaque accident dans nos existences est le coeur du message de l'Evangile.

Je vous en propose, en guise de "prédication", une mise en image très parlante il me semble  :

 

(merci à Jean-Michel F. d'avoir diffusé cette vidéo il y a quelques jours !)

"C'est à nous de faire que tout concorde à nouveau", nous dit l'artiste de cette vidéo.

Je crois surtout qu'il NOUS EST DONNÉ que tout puisse concorder à nouveau. Il nous est donné de nous relever, ou d'être relevé par quelqu'un, quelque chose.

C'est ce que vient nous dire Pâques. Quand tout semble verrouillé, enfermé, fini, enrayé, dans l'impasse, quelque chose peut s'ouvrir dans notre vie. Pas forcément là où nous l'attendons, ni comme nous l'aurions souhaité... mais il n'en reste pas moins que c'est ouvert à nouveau. Et la vie peut reprendre ses droits.

C'est ça l'espérance vivante, dans laquelle il nous est possible de renaître à notre vie. Pas seulement le jour de Pâques. Pas seulement après notre mort. Aujourd'hui ou demain déjà. Quand ce sera le temps, le bon moment pour nous de tendre la main et de saisir cette opportunité.

 

temps de silence personnel

 

Unissons-nous dans la prière.

Seigneur, tu sais ce que chacun.e de nous vit en ce moment.

Tu sais ce que vivent nos contemporains partout dans le monde.

Moments de respiration et de recentrage, loin de l'agitation d'une société qui vivait à 100 à l'heure, ou temps de souffrance et d'incertitude terrible.

Tu sais tout cela, et il n'est probablement pas nécessaire de te le rappeler pour que tu te souviennes d'eux et de nous. En te présentant nos prières pour ceux que nous aimons et pour le monde, c'est pour nous une manière d'être encore plus en communion d'amour avec eux et avec toi.

Fais-toi sentir plus que jamais présent auprès de Claude E., de Liliane V., d'Anne-France F., de Jeannine D., de Doris S., et de leurs familles, ainsi que de toutes celles et ceux qui sont dans le deuil ou l'accompagnement de proches malades.

Apporte du réconfort à celles et ceux qui se désolent de ne pas pouvoir être physiquement présents auprès des personnes aimées.

Renouvelle les forces de ceux et celles qui luttent pour la vie, la leur ou celle des autres.

Donne ta paix à celles et ceux pour qui le confinement est une épreuve de plus en plus insurmontable.

Renouvelle la tendresse, la patience et la créativité des parents qui doivent conjuguer, depuis de longues semaines déjà, travail, suivi scolaire, jeux avec les enfants, soutien psychologique, tâches ménagères, rétrécissement de l'espace de vie à cause du confinement.

Entretiens chez les enfants, les ados... et les autres !, la simplicité de se réjouir des jolis petits riens du quotidien et le savoir rire.

Encourage-nous, tous, à nous relier fermement à la foi, l'espérance et l'amour et à inventer déjà des gestes et des parti-pris nouveaux qui cultiveront la vie sous toutes ses formes en nous et autour de nous.

C'est, enfin, avec la prière que Jésus nous a enseignée, que nous te déposons toutes les prières que nous avons encore en nous et toutes celles qui dépassent les mots que nous pourrions employer :

 

Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ

qui, dans sa grande miséricorde,

nous a fait renaître pour une espérance vivante

grâce à la résurrection de Jésus Christ d’entre les morts !

 

C'est avec ces mots que nous pouvons nous laisser envoyer avec confiance et espérance dans la semaine qui s'ouvre devant nous.

La bénédiction du Seigneur nous y accompagne :

 

Le Seigneur vous bénit et vous garde.

Il fera encore resplendir sur vous son visage de lumière et vous fera grâce.

Il tournera encore vers vous son visage de tendresse et vous donnera sa paix.

 

Allons donc dans la paix, dans la lumière et dans l'amour du Seigneur !

Amen.

 

Et pour terminer, si le coeur vous en dit, si nous chantions allègrement (en "vrai" ou dans notre tête) A toi la gloire  accompagné.e.s au piano par Flore KOVAC ?

 

Commenter cet article